Menu Fermer

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET DESIGNER : UN NOUVEAU TANDEM

L’Intelligence Artificielle fait l’objet de nombreuses interrogations, même si elle est déjà présente dans notre quotidien depuis quelques années. Elle fait peur ou fantasmer. Certains la voit comme un réel enjeu pour le progrès, d’autres comme une menace face à l’humanité : ils appréhendent que les machines viennent remplacer l’Homme. C’est une question que se pose également le monde du design qui est très concerné par ce sujet. Car si l’IA va pouvoir faire des tâches que le designer faisait jusqu’à présent, le designer va également devoir créer des objets et des systèmes faisant appel à l’Intelligence Artificielle. 

Google Home : l’intelligence artificielle à la maison

Tout d’abord, l’IA permet de traiter une grande masse de données et d’informations pour en tirer des conséquences : c’est le machine learning. C’est une fonction que l’humain ne peut pas remplir : jamais un humain ne pourra acquérir autant de données. Mais a contrario une machine ne pourra jamais utiliser ces sens cognitifs comme un humain : innover et créer grâce à sa sensibilité, son expérience ou encore sa  culture.

C’est bien pour ça que la question de remplacer les machines par les designers ne devrait pas se poser. Mieux vaut se demander comment la machine va pouvoir assister, aider et accompagner le créateur.

Comme toute avancée, l’intelligence artificielle devient ce que l’on en fait.

Pour certains, l’IA est synonyme d’enjeux productifs, ce qui dénature l’essence même du design : leur but sera de vendre avant même de penser au produit et ce qu’il peut apporter aux utilisateurs.

Mais le design est censé proposer des solutions, être pratique. L’homme et la machine vont pouvoir travailler ensemble dans cette perspective. Ils vont se compléter, chacun verra des choses que l’autre ne peut voir, penser à des choses que l’autre n’aurait jamais imaginé.

Elbo Chair : première chaise dessinée par un designer et une intelligence artificielle (avec Autodesk)

Autodesk a créé  en 2017 un logiciel qui permet au designer de créer avec l’aide de l’intelligence artificielle des objets et mobiliers. Le but du géant informatique est d’aider le designer et venir le soulager des problématiques liées à tout ce qui est physique. Il remplit un certain nombre d’informations : la taille, le poids maximal, les matériaux, le coût de fabrication ou encore le style. L’algorithme génère des milliers de propositions et les designers n’ont plus qu’à sélectionner celle qui leur convient le plus. Le designer va donc pouvoir se concentrer sur le produit final.

Ce logiciel mise sur le design génératif permettant grâce à des algorithmes, de créer des formes nouvelles mais aussi des produits plus légers.

©Autodesk Conception générative

Un réel gain de temps. Le designer va pouvoir  réfléchir plus longuement à la fonction du produit, s’exprimer, proposer de nouveaux projets. Dans un sens la productivité va augmenter, sans pour autant créer des objets à comportement qui ne servent qu’à être vendu sans aucun intérêt pratique.

C’est un problème qu’on observe depuis des années : le but n’est plus de rendre la vie plus simple au public mais d’être sûr qu’il achètera. Il faut donc déterminer comment l’Intelligence Artificielle doit être utilisée : au service de l’utilisateur ou au service de la société de consommation ?

L’Intelligence Artificielle est plus à craindre pour d’autres métiers moins créatifs, mais davantage liés à la force ou aux travaux répétitifs, par exemples. Dans l’IA on retrouve pleins de points positifs et négatifs selon la manière dont elle est employée. Si on considère tous les domaines d’activité, elle risque bien sûr de faire disparaître des métiers pour en créer peut-être d’autres. Mais les enjeux sont bien plus grands sur des domaines scientifiques : l’Intelligence Artificielle peut considérablement faire avancer la médecine par exemple.

Pour en revenir au design : l’Intelligence Artificielle peut faire le travail du designer, au même titre que le designer peut continuer à faire son travail seul mais ils ne seront jamais aussi bon qu’à deux.

L’Intelligence Artificielle peut nous apporter énormément mais il ne faudra pas la laisser nous dépasser au nom de la productivité.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Partager

Copy Link to Clipboard

Copier