Menu Fermer

GAME OF THRONES EST-ELLE LA MEILLEURE SERIE DE TOUS LES TEMPS ? 

Voilà maintenant plusieurs semaines que la série s’est achevée, laissant des millions de spectateurs orphelins. La série la plus regardée sur HBO à partir de 2014, en surpassant Les Soprano a donc prit fin.

La fin de la série n’a d’ailleurs pas fait l’unanimité, mais le public aurait-il pu être satisfait ? Est-ce que la fin peut remettre en cause la grandeur de la série ? 

C’est l’heure du bilan : Game of Thrones est-elle la meilleure série de tous les temps ?

Cela dépend bien sûr des avis mais qu’elle soit LA meilleure ou non, elle restera pour très longtemps, une des meilleures séries de tous les temps que ce soit au niveau de la communication, du très bon jeu d’acteur, des images ou encore de l’histoire.

La qualité s’explique également dans l’investissement,  le prix moyen de chaque épisode de la saison 8 par exemple a couté 15 millions de dollars en sachant qu’elle compte 6 épisodes, l’ultime saison a coûté environ 90 millions de dollars. Oui mais ! La franchise rapporte 1 milliard de dollars annuellement selon le New York Times.

GOT a su séduire, et sur le papier ça pouvait paraître compliqué : beaucoup de personnages, beaucoup de morts, des histoires de familles complexes, mais ils ont réussi ! Nous allons essayer de comprendre un peu mieux à quoi Game of Thrones doit son succès. 

C’est une série qui à travers ses 8 saisons a su préserver une intrigue. Les 4 premières saisons sont certainement les plus réussies, à partir de la cinquième  on sent malheureusement le poids du succès du programme. Cela semble assez évident : ils ont tenté de toucher un public encore plus large en adoucissant l’histoire. Les épisodes ne sont alors dans la saison 5, plus interdits aux moins de 16 ans. Un public plus jeune a donc pu rejoindre l’aventure. En parallèle, ils ont perdu en qualité  mais sans non plus se perdre. Ils se sont finalement vite ressaisis avec la saison 6 pour finalement légèrement bâcler la 7 et la 8. Les lenteurs du début ont disparu, tout s’accélère, alors que le charme de Game Of Thrones résulte aussi dans ces attentes face aux actions et aux décisions à prendre.

Mais il faut le reconnaître : Game Of Thrones est une série qui a été novatrice et très qualitative. On ne peut que reconnaitre la grandeur du jeu d’acteur, de l’esthétisme, de l’image, de la musique, du son, des décors et bien évidemment de l’histoire. Et l’intérêt d’une série comme celle-ci ce n’est pas simplement l’histoire globale, mais toutes les histoires, de chacun des personnages. L’évolution des personnages est pertinente parce qu’il se passe beaucoup de temps entre chacun de leur voyage psychologique ou réel. 

La cohérence s’illustre d’ailleurs petit à petit. Nous trouvons des raisons excusant les comportements les plus ignobles. L’histoire a pour vertu de nous expliquer, de nous accompagner et surtout de ne pas nous laisser ignorant et frustré. Nous avons vraiment l’impression que le créateur de la série s’adresse directement à nous, en nous expliquant la moindre petite intrigue, et ça devient quelque chose d’assez personnel finalement. Il suscite notre curiosité, nous fait réfléchir puis nous explique. 

On remarque également que beaucoup de spectateurs ont des théories sur la série bien évidemment : deviner l’intrigue, les gens aiment ça. Mais le vrai exploit est que le créateur de la série réussit à nous faire croire que l’on a compris quelque chose tout seul, alors qu’il nous l’a amené subtilement. C’est toujours gratifiant de saisir une intrigue où il y a plus de 100 personnages, de multiples lieux, des familles et des liaisons complexes. Et ce qui était au début un risque est devenu justement un atout. 

Le sexe, le pouvoir et la mort ! Des points cruciaux dans Game Of Thrones et des notions qui attirent ou effraient chaque être humain. Dans la série chacune de ces notions est exposées au positif comme au négatif. La cruauté, l’envie, l’amour, l’interdit, la famille, la force, la trahison, tout ce qui fait une vie est certes extrapolé dans GOT mais bien montré. 

Si tout tourne autour de la prise de pouvoir, c’est certainement la mort qui fait le charme de la série. Et oui puisque la mort ici n’est pas toujours la fin (les marcheurs blancs), mais surtout parce que la mort n’a aucune règle. Chaque personnage peut mourir à tout moment et c’est cette dimension d’inattendu qui a su séduire le public. Le ton est d’ailleurs vite donné quand dès la première saison la star de la série, Ned Stark est exécuté. Le concept est original et l’aisance à détruire les personnages sans aucune peine est troublante car elle nous pousse davantage à essayer de deviner qui sera le prochain plutôt que de pleurer nos personnages disparus. Le seul point noir c’est bien sûr le rôle de Jon Snow : ce personnage increvable qui s’en sort toujours. Il en énerve certain mais n’est-il finalement pas essentiel ? Quand certains espèrent sa mort d’autres s’attachent à ce doux personnage. On pourrait croire que c’est le personnage le moins complexe car c’est certainement le plus docile et le moins assoiffé de pouvoir, mais il est finalement essentiel pour adoucir la série et permettre aux spectateurs de ne pas perdre, non plus, tous les personnages cruciaux. Et c’est d’ailleurs lui qui est, plus ou moins, à l’origine du dénouement de la dernière saison, quand on le dit héros il s’y refuse encore, ce qui peut être assez agaçant à la fin. 

Mais la normalisation de la cruauté et des crimes nous transporte tellement que l’on en vient par exemple à justifier la relation entre Jaime et Cersei Lannister qui sont, on le rappelle, frères et soeurs mais aussi amants.

Pour en revenir à cette dernière saison parfois assassinée par les fans, on ne peut pas dire qu’elle est mauvaise. Mais ce n’est certainement pas la meilleure, encore une fois parce que tout va trop vite. Dans cette ultime saison les meilleurs épisodes sont sûrement ceux qui amènent à l’action : préparation des batailles où l’on est au plus proches des personnages, de leurs angoisses et de leurs peurs.

Ce qui est assez déroutant aussi, c’est qu’on s’identifie aux personnages dans une certaine mesure et on vient à se demander que ferions-nous et surtout où serions-nous ? L’humanité des personnages et nos ressemblances apparaissent finalement tout le long de la série, même s’ils sont à l’origine des pires cruautés du monde, on s’assimile à eux. 

Les contrastes aussi sont très pertinents, par exemple, avant la bataille de la nuit (Saison 8, épisode 3) : il y a  des scènes de réunions, d’humour, d’amour, de chant. Des scènes agréables qui vont être cassées par la violence qui n’est finalement jamais très loin. 

Dans cette dernière saison il y a eu de bonnes scènes, de bonnes intrigues mais pas assez pour satisfaire tout le monde. Les enfants de Game Of Thrones sont déçus mais bien sûr à la hauteur de leurs attentes, et cela prouve à quel point cette série est incroyable.

Pour ceux qui n’ont pas regardé, la fin de la série s’annonce un peu comme un soulagement, puisque, que GOT soit la meilleure série de tous les temps ou pas, c’est en tout cas le sujet préféré en soirée et c’est très marginalisant finalement de ne pas avoir suivi. GOT a finalement été fédératrice et a su certainement rapprocher tous types de personnes autour d’un seul sujet, presque universel finalement. 

GOT a su aussi trouver son succès dans l’attente qu’elle a suscitée et dans la peur du spoil. Lorsqu’on entend le mot « spoil », GOT n’est jamais très loin. Cette peur de connaitre l’intrigue avant de regarder l’épisode est bien sûr normale mais peut-être parfois excessive pour GOT, mais vu de l’extérieur ça donne surtout envie de regarder la série en premier et de ne pas avoir de retard. Et sur ça, GOT a tout gagné. Le public a toujours été au rendez-vous attendant chaque épisode comme le jour de paie. Pour le direct, sur HBO, du premier épisode de la saison 8 : 17, 4 millions de spectateurs étaient réunis.

Game of Thrones est sûrement la meilleure série de tous les temps, pour le moment bien sûr ! Elle a su fasciner son public pendant une décennie et exclure (légèrement bien sûr), ceux qui la boycottaient. Une vraie prouesse mais un succès entièrement mérité. Game of Thrones est une série de qualité sur tous les aspects : en passant de l’image à l’intrigue, par les acteurs. GOT a su surprendre, émouvoir, faire rire, amener à la curiosité de chacun de ses spectateurs.

Et pour finir, nous sommes obligés de relever tout ce qui en est ressorti : la communication autour de la série est un vrai exemple. Qu’on ait regardé ou non, qui n’a pas entendu ces dix dernières années : « Winter is coming », et qui ne connaît pas Jon Snow ? De plus 60 catégories, au minimum, de produits à la marque GOT ont été répertoriés, comptabilisant bien sûr  les DVD et Blu-Ray  mais aussi des planches à découper, des méthodes pour apprendre la langue dothraki, ou bien un cale-porte à l’effigie du personnage d’Hodor… La série a su créer son univers, un univers adulé par les spectateurs et récompensé par les professionnels. La série a récolté 47 Emmy Awards depuis sa création.

Alors que ce soit votre série préférée ou non, globalement Game Of Thrones est la meilleure série de tous les temps. Mais qui viendra la détrôner ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Partager

Copy Link to Clipboard

Copier